Riesling 2016

15,00

Un Riesling issu de vieilles vignes sur un terroir granitique. Il exprime naturellement puissance, minéralité et élégance.

Sa robe jaune clair aux reflets brillants puis un nez complexe confondant minéralité et touches florales. En bouche, il exprime de nombreux arômes. Il frappe premièrement par sa minéralité qui est franche et rappelle la terre blanche et le début des arômes pétroles, une subtile touche de résine fera le lien vers ses arômes floraux et la gourmandise de l’agrume.
L’attaque en bouche est tendue et acidulée laissant la place à une matière riche et rafraîchissante. La longueur en bouche persistante marque le point final d’un Riesling d’exception.

La vivacité de ce Riesling s’accordera avec crustacés, coquillages et poissons. Les sauces crémées trouveront leur équilibre dans sa grande fraîcheur. Minéralité et salinité du Riesling s’entendent à merveille avec la saveur iodée des huîtres.
Aux amoureux du fromage, il est à essayer d’urgence avec un brebis ou un chèvre.

Vin biologique et biodynamique.

Catégorie : Étiquette :

Description

On en parle :

“Marque le palais par la droiture et la tension données aux vins. Sans tomber dans un excès d’acidité, ce riesling 2008 offre un voyage dans une minéralité profonde.
Note 15
Accords mets-vin : des entrées froides (autour des légumes, des terrines, des chèvres frais) –  Des mets aux saveurs iodées, crus ou cuits (coquillages, moules, palourdes, clams), fruits de mers (bulots, crevettes, huîtres), crustacés froids et chauds (homard, langouste), poissons crus et marinés et/ou carpaccio. Un poisson noble, à chair ferme, de mer ou d’eau douce (sole, bar, saint-pierre, cabillaud, saumon, omble chevalier, truite). Des fromages bleus. Cuisine asiatique (sushi, sashimis). Cuisine en sucré/salé – Fromages de chèvres frais et affinés” –   Gault et Millau 2011

“Purs, transparent, frais et bien structuré” – Andreas Larsson (TASTED)

“Nez de citron et miel, sec et droit avec une fraîcheur éclatante, bien structuré, belle finale” – 2007 UN GRAND COUP D’IODE par Gérard Muteau

“Toute la minéralité du riesling issu d’un vignoble cultivé en biodynamie. Notes d’agrumes, persistance aromatique, finale droite et pure ” – Le Nouvel Obs

“De belle présence, à la fraîcheur agrumes et à l’acidité minérale, sec en bouche “– Vino Veritas, 2007

“Jeune et frais, pur et fruité avec des notes de citron, une minéralité et une belle longueur en bouche.” – Classically Dry” TASTED, le Wine Guide d’Andreas Larsson

“Or blanc lumineux, floral, fleurs blanches et minéral. Élégant. En bouche, de la fraîcheur, de la vivacité même, qui évolue sur un fruité de belle acidité. Persistance aromatique intéressante, riche, aux pointes minérales. On est tenté de dire un vin atypique au bon sens du terme. Même si sa belle minéralité (très granitique) finit par dominer les arômes floraux et fruités”. 2 cœurs – Bonnes adresses du vin bio de Jean Marc Carité 2009-2010

“Superbe riesling en devenir, mais déjà tellement bon. Né de vieilles vignes, ce vin s’annonce dans sa robe jaune clair aux reflets argentés par un nez complexe, minéral, presque iodé, où s’entremêlent notes de citron vert, touches florales (acacia), pointes minérales (terre blanche, hydrocarbure). L’attaque tendue, nerveuse, acidulée laisse place à une bouche structurée par une matière vive et rafraîchissante et un fruité agréable sur les arômes du nez. La finale est salivante à souhait et de très bonne persistance. Non collé, non filtré. Accord gourmand : araignée de mer, gelée de crustacés” Guide des Vins Bio 2010-2011