Pinot gris 2012

13,00

Le plus charmeur des vins d’Alsace. Au nez, il exhale tout en élégance les notes de fleurs, d’acacia et de tilleul, papillonnant autour des notes fruitées. En bouche, sa matière est d’une incroyable souplesse avec une pointe de fraîcheur très appréciable. Le fruité y est très agréable et gagne en ampleur au fil de la dégustation. Riche et complexe, il s’achève avec une belle persistance et une finale très douce.

Le caractère et la puissance charpentée de ce Pinot gris s’accorderont audacieusement aux mets habituellement accompagnés de vin rouge : les viandes blanches et rouges comme le rôti de porc, le veau, le canard ou même le gibier.

La profondeur et la complexité de ce Pinot gris de 2012 trouvent leur place aux cotés des plats sucré-salés sans rougir.

Vin biologique et biodynamique. 

Catégorie : Étiquette :

Description

On en parle :

“D’un doré lumineux, ce vin laisse de nombreuses larmes sur les parois du verre. Assez complexe au nez, il mêle le fruit jaune surmûri, des touches fumées, toastées et briochées. Après une attaque souple et élégante, sur un fruit gourmand, il dévoile un bel équilibre entre fraîcheur et suavité” – Guide Hachette 2019

“Or lumineux. Nez élégant et fleuri, acacia et tilleul, notes fruitées exotiques. En bouche, souplesse et fraîcheur sur un fruité très agréable qui évolue avec ampleur et une belle persistance à la finale douce. Beaucoup de classe pour ce pinot gris, vin de repas, de l’apéritif au dessert”. – Guide CARITE des bonnes adresses du vin bio 2011-2012

“Plus en chair et en constitution, le pinot gris 2008 offre un beau retour sur les épices douces, la brioche et le miel d’acacia. Sa bouche en volume lui permet d’espérer une évolution tranquille.
Note: 14
Accords mets-vin :  un poisson noble, à chair ferme, de mer ou d’eau douce (sole, bar, saint-pierre, cabillaud, saumon, omble chevalier, truite). une viande blanche (volaille, veau, ris de veau). Cuisine en sucré/salé. Des fromages de caractère, affinés et aux arômes puissants” – Gault et Millau 2011

“Un pinot gris exemplaire. Née de vignes quadragénaires, habillée de jaune paille aux reflets clairs, cette cuvée affiche d’emblée un nez intense, au fruité marqué et très élégant, qui mêle dans un bel équilibre poire, pêche et mirabelle. L’attaque franche et droite témoigne d’une parfaite maîtrise de la tension et de la vivacité. La bouche, ample et charnue déroule une belle matière évoquant les fruits blancs, le miel, l’acacia. La finale est toute en harmonie. Accord gourmand : blanc de volaille poché puis crémé, topinambours revenus” – Guide des Vins Bio 2010-2011

“Or lumineux, nez discret qui demande à s’ouvrir sur un fruité agréable. Souple et rond en bouche, sur le fruit qui s’affirme avec une certaine ampleur soyeuse. Belle longueur sur le fruité. Proche d’une vendange tardive, à savourer d’abord pour lui même. Garde intéressante.” 3 cœurs – Bonnes adresses du vin bio de Jean Marc Carité 2009-2010

“…Son pinot gris né sur argilo-calcaire, fermente avec des levures indigènes et séjourne en foudre. Jaune d’or brillant, le 2006 s’annonce par un nez discret mais subtil où des notes grillées se marient à la pêche et à l’abricot. L’attaque fraîche introduit une bouche ample, souple mais sans excès de sucres. Des arômes d’agrumes, de pêche blanche. Cette bouteille toute en finesse accompagnera une viande blanche à la crème (sucres résiduels 16g/l)” – Hachette 2009

“Typé et fin: ses parfums de miel, de coing, de fruits sur-mûris prennent des nuances confites en bouche. Un ensemble racé, frais et persistant. On peut le servir dès maintenant sur un canard aux coings par exemple (sucres résiduels “16g/l)” Hachette 2008  – Coup de cœur 2 **